BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Handi Wushu

article

La boxe de l’ombre pour les malvoyants

Créée en 1995 par Hervé Marigliano, expert en arts martiaux chinois, la boxe de l’ombre est destinée à des personnes en situation de handicap, en particulier malvoyantes. Elle repose sur la pratique martiale des « poussées de mains ».

Par Hervé Marigliano


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°36
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

La méthode(1) créée par Hervé Marigliano permet de rendre accessible aux malvoyants
le monde des arts martiaux à travers la pratique de techniques en solo et avec partenaire. Ainsi la boxe de l'ombre pour malvoyants s'articule autour d'un système pédagogique adapté aux personnes handicapées. Au centre de cette méthode se trouve les poussées de mains (tui shou en chinois), un système de pratique avec partenaire développé dans les arts martiaux internes chinois. Ce travail avec partenaire s'effectue en souplesse, sans opposition de force et sans violence aucune. Il possède une triple vocation :
1. Sportive : amélioration de la condition physique, harmonisation psycho-corporelle ( équilibre physique dans l'espace, maîtrise des déplacements linéaires et circulaires) .
2. Martiale : développement de techniques de self-défense, souples et fluides.
3. Psychosociale : développement personnel, gestion de l'émotion et du stress, communication interindividuelle, stratégies d'adaptation, aide à l'insertion.

Apprendre à « écouter »
Les deux partenaires se font face, dans une position symétrique, et effectuent, soit en position statique, soit en déplacement linéaire ou circulaire, un mouvement de poussée de bras vers l'autre en croisant leur poignet. Les bras pourraient être comparés à des antennes qui captent toutes les informations fournies par l'adversaire : la direction de la poussée, sa force, sa densité, l'intention tactique de l'adversaire-partenaire. Le pratiquant apprend ainsi à « écouter », à ressentir, interpréter et à transformer les mouvements de poussée de l'attaquant.
Il s'agit de savoir interpréter, d'absorber, dévier, puis parer le mouvement adverse pour le transformer en un nouveau mouvement de contre-attaque souple et fluide. Les bras sont en perpétuels mouvements, les déplacements des partenaires s'harmonisent. Il s'agit d'apporter une réponse adaptée au geste du partenaire.

Le « contact » continu
Cette méthode est totalement adaptée aux mal voyants puisque le travail avec partenaire s'effectue toujours à partir d'un contact qui jamais ne doit être interrompu. A partir de là, il est possible de travailler en souplesse et ainsi de mettre en œuvre toute la variété des techniques martiales et de self-défense.

S’épanouir
Sur le plan psychologique et mental, la pratique de la boxe de l'ombre vise à développer la capacité d'adaptation des personnes malvoyantes et à leur faire reproduire un processus de conduite de réussite. Le but visé est celui de la valorisation de soi.
La personne malvoyante qui réussit à s'adapter dans cette pratique a priori physique gagne en ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*