BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Traité des 5 roues

article

L’art de la tactique

L’enseignement du «Traité des 5 roues», ou «Gorin-no-sho», de Miyamoto Musachi est consacré à l’art du sabre. En tant que voie, son enseignement va bien au-delà. Découvrez ici les fondements de la 5e et dernière roue : le Vide.

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°40
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous voilà arrivés au dernier chapitre du Traité des 5 roues. Et là où nous nous attendions à y lire le Métal en tant que 5e élément de la suite : Eau, Vent, Feu, Terre et Métal, nous trouvons le Vide ! Avant de rentrer dans le texte, cette substitution du Métal pour le Vide doit nous interpeller. Y a-t-il paradoxe, antinomie entre ces deux mots ? Pour répondre clairement, il nous faut décrire brièvement ce que représente le Métal dans la pensée orientale.
• Il engendre deux organes issus du même tissu embryologique : le poumon et les intestins. Ceux-ci sont des organes de « surface » qui augmentent la capacité du corps à prendre les matériaux nécessaires (l’air pour les poumons, par le nez, les aliments pour les intestins, par la bouche) afin d’être au maximum de ses potentialités. Si ces deux organes fonctionnent correctement, alors l’être humain peut trancher en toute circonstance. Mais quand on dit « surface » il faut aussi entendre réceptacle de lumière. Plus j’ai de surface, plus je reçois d’informations. Ce que je reçois ou ressens est celui ou celle en face de moi. L’autre est capté, aspiré par ma peau, mon nez (« je le sens bien », « je l’ai dans le nez ») et avalé par mes intestins, ma bouche (« il a une dent contre moi », « il m’en bouche un coin »). Nous pouvons lier ce paragraphe à celui de l’élément Feu.
• Il conditionne un état d’être : fondre et changer de forme. Il faut entendre que le Métal peut, comme la terre du potier, prendre de multiples formes mais terre elle est, terre elle restera. De même le Métal peut changer de forme mais Métal il est, Métal il restera. Ainsi le Métal représente une voie droite qui peut se parcourir sous différents états, mais cette voie est toujours suivie, ce qui évite bien des égarements. Cette partie est à relier sans aucun doute au chapitre sur la Terre.
• Il est la mise en mouvement des Yang. Cela signifie que les poumons et intestins sont en contact avec ce que les Orientaux appellent le « mystère », la clé de nos origines. Il serait trop long de développer cette partie, mais une petite indication permet d’entrevoir le rôle fondamental de ces deux organes : le poumon capte l’énergie de l’air qui vient du ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*