BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

article



I’m gonna lay down
my sword and shield
Down by the riverside
Ain’t gonna study war no more ...
(chant Gospel)

Par Jean-Luc Mordret


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°26
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Un temps d’automne, un temps à se souvenir, à sentir le chemin parcouru, à vivre celui qui naît à chaque touche. Fermer un instant les yeux pour se retrouver sur ce petit mont, près de la chapelle, le vent de septembre, le soleil à travers les branches et sur la campagne environnante… J’aime cet endroit, calme, serein, chargé du passé, de ce terroir plein de rudesse et de cœur. Ces gens de la Terre, ma Terre, celle des vacances de mon enfance. Un peu trop rêveur déjà, un peu trop… humain. Je me souviens de ces courses à travers les champs, les rires essoufflés, les batailles dans les maïs formant des armées de Lanciers imaginaires… Et puis cette photo, ce petit garçon dans son costume de Chevalier le matin de Noël. Ces yeux qui sourient timidement et qui semblent dire : "Et toi, qu’as-tu fait de tes rêves d’enfant ? Que deviens-tu, qui deviens-tu ?". Mon cœur sait, mais mes semblables auront-ils des oreilles et des yeux pour comprendre ? Quand il m’arrive de croiser le regard de ces enfants martyrisés au détour d’une actualité télévisée toujours aussi déprimante je me demande ce que je peux y faire. Frères humains, où est réellement le combat, où se cache l’ennemi ? Pourquoi cette tristesse parfois et cette impression d’échec face à la bêtise, comme si mon bouclier me pesait lourd et qu’il ne me serve pas pour avancer dans ce marécage de non-compréhension et de violence. Ma voie n’est pas dans l’opposition, ma voie se fait sur le sentier d’à côté : "Au sein de ce cercle, tu ne rencontreras que toi !". Et au cours de ce passage sur terre aussi. Je transmets un Art, un Art de la Terre, des Racines, des Arbres. J’enseigne le Bâton, le Tuatha Penn Bazh. Il pousse et vibre au gré des pluies bénéfiques et des vents changeants, il me parle et je le raconte à ceux qui veulent l’apprendre, comme une histoire d’Effort et de Bois. Prêtez l’oreille, approchez de votre intérieur et écoutez… Cela fait quatre ans maintenant… A l’époque, je pratiquais un style "fédéral". Le Bâton était surtout employé pour apprendre l’amplitude gestuelle. Je prenais beaucoup de plaisir à partager ma "foi" lors des assauts libres de fin de cours. Un soir, après un de ces entraînements où la qualité d’échange et de complicité m’avait empli de ce "je-ne-sais-quoi" indéfinissable de ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*