BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

Tui Na

article

Le massage Chinois

Le massage chinois, parfois appelé massage énergétique, est encore relativement peu connu en France.

Par Dominique Casaÿs


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°21
Extrait du dossier : Spécial Massages
Nb de pages : 2

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Le massage chinois, parfois appelé massage énergétique, est encore relativement peu connu en France. Il désigne l’utilisation de techniques manuelles appliquées sur le corps, selon les règles de la médecine chinoise. Il recouvre un grand nombre de techniques, allant de la pression des points d’énergie aux manipulations de tissus ou des articulations. Il utilise également des manœuvres le long des méridiens d’énergie, et la perception énergétique du corps du patient. Son utilisation est variée : entretien de la santé par des manœuvres globales pour faire circuler l’énergie, auto-massages pour soulager des symptômes courants ou entretenir certaines fonctions, massage pédiatrique pour les bébés et les enfants, ou encore, et c’est la base du massage chinois, véritable technique médicale faisant appel à toute la richesse du diagnostic
de la médecine chinoise et à ses applications thérapeutiques. Le massage chinois est donc une branche à part entière de la médecine chinoise, au même titre que la phytothérapie (utilisation des plantes médicinales) ou l’acupuncture, mieux connue chez nous.

Une tradition millénaire
Les plus anciens textes de la médecine chinoise mentionnent l’utilisation du massage pour soulager les souffrances, notamment les douleurs liées aux rhumatismes ou aux affections motrices. Le massage avait la vertu de mettre les souffles (Qi) en mouvement, d’aider à éliminer les humeurs et de rétablir l’équilibre du yin-yang. Les rouleaux de soie découverts à Ma Wang Dui, datant probablement du 3e siècle avant notre ère, relatent déjà leur utilisation. C’est le Nei Jing, "Classique Interne de l'Empereur jaune", qui établira les bases théoriques et pratiques de la physiologie énergétique et des traitements en médecine chinoise, en y incluant les massages et autres techniques manuelles. Hua Tuo, célèbre médecin, mettra en place au 3e siècle les traitements par les exercices gymniques et par les massages qui, à cette époque, sont connus pour mettre en mouvement l’énergie, dissiper les stases et libérer les méridiens. Le massage chinois s'appelle alors An-Mo. An, signifie "presser" et Mo, "frictionner".Sous la dynastie des Song (907-1276), le massage est moins valorisé. On adopte pour le désigner le terme de Tui Na (pousser-prendre), qui l’oriente davantage vers les manipulations et la rééducation. Par la suite (dynastie des Ming et des Qing, 1368-1911), avec la diversité des écoles de médecine chinoise, la variété et l’utilisation des techniques de massage connaissent la même progression que le développement des techniques d’acupuncture. Ainsi les indications principales du massage ne concernent ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*