BOUTIQUE Mon compte Ma taothèque Mon panier (0) Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter, saisissez votre e-mail


» retour

L’art de la tactique

article



L’enseignement du « Traité des 5 roues », ou « Gorin-no-sho », de Miyamot Musachi est consacré à l’art du sabre. En tant que voie, son enseignement va bien au-delà. Découvrez ici les fondements de la Deuxième roue : l’Eau.

Par Jean Motte


Ajouter à la taothèque

Extrait de la revue : Génération Tao n°35
Nb de pages : 1

Lire l'article

Télécharger le PDF

Descriptif

Nous allons aborder un chapitre fort intéressant et instructif car il s’agit de la position du corps et de l’esprit dans la pratique du sabre. Nous ne devons pas oublier que la pratique du sabre est la partie d’un ensemble nommé « la Voie » ; cette dernière est tout simplement l’attitude que l’on doit avoir dans la Vie. La vie est une suite de petits moments infimes et d’espaces différents qui demandent à celui qui les subit, d’être dans une disponibilité du corps et de l’esprit. Cette aptitude à l’adaptation permet au cheminant d’accepter les aléas de l’existence comme de véritables leçons de droiture et de morale.
1. Position de l’esprit : « Conservez un esprit vaste, droit, sans trop de tension ni de relâchement, évitez qu’il soit unilatéral. » Il n’y a pas besoin ici de définir les mots. Nous devons réfléchir sur l’essence de l’idée et en obtenir sa propre réflexion et expérience. Notre devoir est de travailler ceci régulièrement, autrement dit d’avoir conscience de l’ouverture de son esprit et de sa droiture.
« Même si le corps est en position tranquille, l’esprit ne doit pas demeurer tranquille. Même si le corps agit très rapidement, l’esprit, quant à lui, ne doit pas du tout agir rapidement. Prêtez attention à l’esprit mais ne prêtez pas attention au corps. Tous ceux qui possèdent un corps petit doivent avoir en esprit tout ce qui se passe dans un corps grand et inversement. » Musashi se détache radicalement de la pensée du 20e siècle. Aujourd’hui, nous parlons aisément de l’association corps-esprit. Nous tentons d’harmoniser, d’ajuster le rythme corps-esprit. N’est-ce pas là une erreur ? Le Taoïsme, qui n’est autre que la voie de la nature, nous enseigne justement la dualité des choses. L’équilibre est la mort. En identifiant le corps, matière au Yin et l’esprit, énergie au Yang, c’est par l’alternance des deux que l’homme se trouve être dans la vie. Se connaître devient une véritable entreprise d’élévation spirituelle. Si notre corps est lent nous devons cultiver un esprit vif. Si notre corps est rapide nous devons tranquilliser notre esprit.
2. Position du corps : « La tête ne doit pas être inclinée ni rejetée en arrière. Les yeux ne doivent pas errer de-ci de-là. Eviter le mouvement des pupilles et le battement des paupières. Il faut savoir regarder de côté sans bouger les pupilles. La nuque doit être droite et ...

Vous aimerez aussi

Commentaires




Rubriques
CULTURE & SOCIÉTÉ
ÉCOLOGIE CORPORELLE
SANTÉ & BIEN-ÊTRE
CONNAISSANCE DE SOI
VOIES DU FÉMININ
Boutique
Tous nos produits
FAQ
CGV
Taothèque
Mon Compte
Panier
Nous suivre
Blog
Facebook
Twitter
Espace Presse
Newsletter
Pour vous inscrire a notre newsletter
saisissez votre e-mail
Informations
L'équipe
Contact
Espace annonceur
Mentions légales
Plan du Site

*-*